Sélectionner une page

Grenzenlos Glücklich : de retour du congrès des Jeunes Verts Allemands.

Article publié sur la Souris-Verte, le journal des Jeunes Écologistes.

 

Le week-end du 1er au 3 novembre, j’ai été invité à assister au Congrès Fédéral des Jeunes Verts Allemands pour participer à plusieurs ateliers sur la campagne pour les élections européennes de Mai prochain et le jumelage des groupes locaux : une occasion unique d’observer les pratiques de nos amis d’outre-rhin.

 

WP_20131101_008(1)

Un congrès fédéral, ce sont bien sûr des bilans, des élections, de longs discours et des résolutions adoptées. Mais ce n’est pas cela que je souhaite raconter : vous pourrez facilement trouver un compte-rendu sur leur site internet !

Je me suis amusé pendant tout ce week-end à jouer aux jeu des différences entre le congrès des Jeunes Verts Allemands et une Assemblée Générale des Jeunes Écolos…

lire plus…

C’est pour bientôt !

Salut à tou-te-s !

Si pour l’instant, mon blog est vide, je vous promets, le premier article est pour bientôt !

Bises !

Rouen : Antoine et les générations futures

Rouen : Antoine et les générations futures

Publié dans Paris-Normandie en 2012, issu d’une série de portraits de jeunes militants dans le campagne présidentielle.

Portrait de campagne (I). A 19 ans, Antoine Tifine milite pour un autre modèle de développement. Avec Eva Joly.
Détendu et souriant, Antoine Tifine a délaissé ses révisions à la bibliothèque universitaire pour venir parler d’écologie. Ce jeune Rouennais, étudiant en deuxième année de classe « prépa » à Caen, met les bouchées doubles en ce moment. La sortie de Khâgne signifie la préparation au concours de l’ENS (Ecole normale supérieure). Une forme d’Everest…
Cela n’atténue nullement les ardeurs militantes de l’ancien élève du lycée Jeanne-d’Arc. « Lors de la pause déjeuner, je trouve toujours le temps de militer, de parler écologie, de distribuer des tracts. » L’engagement militant d’Antoine chez Les Verts donne d’ailleurs aux soirées familiales un relief tout particulier. « Mon père serait plutôt enclin à voter à droite, explique cet étudiant en classe prépa, et nos débats sont particulièrement intéressants. »

« Aujourd’hui on sème… »
« Dans cette crise environnementale mais aussi sociétale et il me semble que l’engagement peut faire évoluer les choses. » Une conviction renforcée à la lecture du best-seller de Stéphane Hessel « Indignez-vous ».
Mais pourquoi militer dans les rangs d’Europe Ecologie Les Verts ? La réponse fuse, limpide. « C’est le seul parti qui offre une vision globale et à long terme. Nous avons le souci de prendre en compte les générations futures ». Antoine, épris de culture et passionné de théâtre, est lancé et son plaidoyer tient la route. « L’épuisement des ressources naturelles doit inciter à trouver un autre modèle de développement. » Et manifestement le programme d’Eva Joly répond parfaitement à ses attentes… même si l’ex-magistrate ne décolle pas dans les sondages. « Vous savez, la tactique politique ne constitue pas l’essentiel. » Quelques secondes de réflexion et il nous propose cette citation qui résume bien son engagement Vert : « Aujourd’hui, on sème et dans quinze ou vingt ans on récoltera. » Tout en espérant qu’il ne sera pas trop tard. « Nous savons que le score d’Eva Joly ne reflète pas totalement la pénétration des idées écolo dans la société. »

Portrait express d’Antoine Tifine.

Un livre : « Indignez-vous » de Stéphane Hessel
Un film : « Slumdog millionaire »
Un artiste : Wajdi Mouawad (homme de théâtre)
Un loisir : le théâtre
Un voyage : l’Inde
Un (e) hommme / femme politique : Eva Joly
Une manif: Manif anti-nucléaire à Rennes
Un slogan : « L’écologie, ce n’est pas (que) du vent »